Les herbicides

Nous voulons faire cesser l’épandage du glyphosate au Nouveau-Brunswick.

L’épandage d’herbicides accélère la disparition de la biodiversité de nos forêts.

L’épandage d’herbicides au Nouveau-Brunswick

Des entreprises forestières pulvérisent des herbicides sur des zones de coupes à blanc pour éradiquer les feuillus et la végétation qui font concurrence aux épinettes, aux sapins et aux pins qu’elles cultivent dans les plantations.

Le Conseil de conservation préconise depuis longtemps que la province cesse cette pratique de pulvérisation obsolète financée avec l’argent des contribuables. Le Québec a interdit la pulvérisation de ses forêts publiques il y a plus de 15 ans. Le glyphosate, le principal ingrédient actif de la majorité des herbicides utilisés dans le cadre de l’exploitation des forêts de la Couronne du Nouveau-Brunswick, a été inclus en 2015 à la liste des cancérogènes probables par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui est l’agence de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé.

Pour en savoir davantage sur le glyphosate et ses répercussions sur la santé des personnes et des animaux sauvages :

Stop Spraying New Brunswick :

Présentations au Comité permanent chargé d’examiner l’usage du glyphosate

Du 22 au 25 juin 2021, les membres du Comité permanent des changements climatiques et de l’intendance de l’environnement ont obtenu l’avis d’experts sur l’utilisation d’herbicides à base de glyphosate au Nouveau-Brunswick. Les députés du comité ont entendu les exposés de groupes environnementaux, dont le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, de scientifiques, de  groupes de citoyens, de représentants des secteurs agricoles et forestiers, et de Steve Ginnish, directeur de la foresterie et des ressources naturelles de la société Mi’gmawe’l Tplu’taqnn.

Vous trouverez ci-dessous des liens vers les soumissions écrites et les vidéos des exposés présentés durant les quatre jours d’audience.

Retour haut de page