Sections de notre forêt soumises à la pulvérisation cet été

Vous voulez que cette pratique obsolète et inutile cesse?

La carte sur laquelle sont indiquées les sections des forêts soumises à la pulvérisation d’herbicides durant l’été 2021 est maintenant disponible.

Entre le début du mois d’août et la fin septembre, des entreprises forestières pulvérisent de grandes étendues de coupes à blanc de produits à base de glyphosate, un produit chimique susceptible d’être à l’origine de cancers et d’une foule d’autres problèmes de santé.

Notre équipe examine actuellement la carte pour aider les Néo-Brunswickois à trouver les principales zones soumises à la pulvérisation cet été. Ces prochains temps, nous mettrons à jour cette page en y publiant des cartes des zones très fréquentées à proximité des lacs, des rivières, des collectivités et des lieux importants. Demeurez à l’affût!

Comme vous le savez, notre directrice exécutive, Lois Corbett, a récemment préconisé le renouvellement de la Loi sur les terres et forêts de la Couronne en fonction de l’écologie forestière, y compris une interdiction de l’usage du glyphosate dans les forêts de la Couronne lors des auditions du comité permanent le mois dernier.

Utiliser notre outil de rédaction de lettre pour exhorter les députés à mettre fin à cette pratique obsolète inutile financée par les contribuables.

    Prénom (requis)
    Nom de famille (requis)
    Adresse (requise)
    Ville (requis)
    Province (requis)
    Code postal (requis)
    Courriel (requis)
    Objet

    Votre Message (n’hésitez pas à le modifier)

    Pourquoi la pulvérisation d’herbicides à base de glyphosate pose-t-elle problème?

    Des entreprises forestières pulvérisent des herbicides sur des zones de coupes à blanc pour éradiquer les feuillus et la végétation qui font concurrence aux épinettes, aux sapins et aux pins qu’elles cultivent dans les plantations.

    Le Conseil de conservation préconise depuis longtemps que la province cesse cette pratique de pulvérisation obsolète financée avec l’argent des contribuables. Le Québec a interdit la pulvérisation de ses forêts publiques il y a plus de 15 ans, et la Nouvelle-Écosse a cessé d’utiliser l’argent des contribuables pour pulvériser ses forêts. Le glyphosate, le principal ingrédient actif de la majorité des herbicides utilisés dans le cadre de l’exploitation des forêts de la Couronne du Nouveau-Brunswick, a été inclus en 2015 à la liste des cancérogènes probables par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui est l’agence de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé.

    Les agents de protection de la nature, les biologistes et les chasseurs craignent que la vaporisation de la végétation soit en voie d’éradiquer les moyens de subsistance ainsi que l’habitat de la faune de nos forêts. Ce problème préoccupe sérieusement la très vaste majorité des Néo-Brunswickois : plus de 35 000 personnes ont signé une pétition lancée par Stop Spraying New Brunswick avec l’appui du Conseil de conservation pour exiger la suppression de cette pratique obsolète. Depuis 2017, plus de 5 000 Néo-Brunswickois ont utilisé notre outil de rédaction de lettre pour demander à leur député et au gouvernement provincial de cesser de pulvériser des herbicides sur nos forêts.

    Aidez-nous à poursuivre nos efforts de conservation de la forêt

    Partager sur facebook
    Partager sur twitter
    Partager sur email
    Retour haut de page