Cartographie de l’accès au fleuve Saint-Jean

SJR above Mactaquac

Le Conseil de conservation ravive l’intérêt qui a été porté au fleuve Saint-Jean il y a 40 ans. A cette époque, dans les années 60, une grave pollution du fleuve avait été à l’origine de la formation de notre organisation. Depuis lors, de nombreux progrès ont été accomplis en termes de nettoyage et,  bien qu’il reste du travail, la situation actuelle est bien meilleure. Nous avons lancé ce projet en 2011 et, avec le Canadian Rivers Institute et WWF-Canada, nous avons co-organisé la visite de huit communautés (lien vers le rapport) avec afin de discuter des problèmes locaux et des mesures prioritaires à prendre.

The St. John River offers great paddling for both beginners and adventure seekers like Amy who, with her partner, Dave, traveled the entire length while on a recent North American paddling expedition.

Le fleuve Saint-Jean offre d’excellentes possibilités de pagayage que ça soit pour les débutants ou encore les aventuriers confirmés comme Amy et son partenaire Dave, qui ont, lors d’une récente expédition nord-américaine, pagayé tout le long du fleuve.

Une des choses qui a été énoncée haut et fort est ce besoin de raviver la passion des gens pour le fleuve. Nous lui avons tourné le dos, pour ainsi dire, car nous n’avons plus besoin des eaux pour nous nourrir ou transporter. Afin que l’état de santé du fleuve Saint-Jean devienne une priorité pour les gouvernements et autres organismes de décision, la demande doit venir du public. Pour revendiquer un fleuve en bonne santé, les gens doivent l’apprécier tel quel, et nous avons le sentiment que connaitre et s’aventurer sur le fleuve constitue l’étape à franchir pour rétablir notre lien avec lui et ainsi favoriser ce sentiment d’appartenance et sens de l’intendance.

Donc, avant toute chose, nous devons mettre les gens à l’eau!

Nous sommes au stade préliminaire de développement  d’un service de cartographie en ligne du fleuve Saint-Jean. Ce service renseignera les points d’accès public, les campings ainsi que les lieux d’intérêt écologique, géologique ou encore les lieux qui possèdent un intérêt pour l’économie locale. Nous espérons étendre l’information disponible au fur et à mesure pour devenir la source principale d’informations en termes de possibilités récréatives, du débutant à l’aventurier.

Pour plus d’informations sur ce projet, veuillez contacter Stephanie Merill, Directeur de programme: wateratconservationcouncil.ca; 506.458.8748.

 

 

 

Retour haut de page