Transport en commun

Nous croyons en un transport en commun abordable et accessible. Comme stipulait en 2007 le Plan d’action du Nouveau-Brunswick sur les changements climatiques, il est essentiel “d’offrir aux gens du Nouveau-Brunswick des solutions de rechange pratiques à l’utilisation de leurs véhicules privés et pour répondre à leurs besoins de déplacement”. Nous travaillons à faire de cela une réalité et à assurer un transport en commun qui, en plus d’être commode, sera accessible, efficace et abordable.

Le Canada est un pays extrêmement étendu, où la population doit parcourir de longues distances pour faire des courses, aller à l’école, travailler et s’adonner à des loisirs. Les Néo-Brunswickois sont particulièrement dépendants de leur véhicule personnel. Cette dépendance devient de plus en plus coûteuse, ce qui a été fort bien illustré en 2008 quand le prix de l’essence a grimpé en flèche. La même année, le transport a représenté 13.6% des dépenses des ménages canadiens. Au Nouveau-Brunswick, c’était 17%. En même temps, tout ce combustible a contribué à 35% du budget des émissions de gaz à effet de serre. Le secteur du transport routier au Nouveau-Brunswick a contribué à 22% du total des émissions de gaz à effet de serre de la province.

Augmenter les investissements dans le domaine des transports en commun fonctionne, comme on peut le constater à Vancouver où 60% des gens laissent à présent leur véhicule à la maison. A moins que nous ne travaillions activement au développement de nouvelles options, notre dépendance vis-à-vis des véhicules énergivores continuera à mettre le climat en danger et à ronger nos budgets
carburant.

Retour haut de page