À propos de nous

Sensibiliser le public

Nous sommes à l’avant-garde de la protection environnementale du Nouveau?Brunswick depuis 1969.

Notre histoire

C’est le géologue Kenneth Langmaid qui, lors de l’assemblée générale annuelle de janvier 1969 de l’Institut d’agrologie du Nouveau-Brunswick, a proposé pour la première fois l’idée de créer une organisation environnementale provinciale au Nouveau-Brunswick. A l’aide d’une subvention de 50 dollars de l’Institut, Kenneth s’est entouré d’un groupe de scientifiques, d’écrivains et de journalistes pour fonder le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick neuf mois plus tard, le 18 octobre 1969. Il fut alors nommé président fondateur du CCNB. Les directeurs par intérim étaient à l’origine Robert Strang, Gerald Shaw et Austin Squires.

En 1979, le Conseil de conservation a embauché sa première directrice générale, Dana Silk. Janice Harvey lui a succédé en 1983. Puis, en 1985, David Coon s’est joint à Janice à titre de directeur des politiques. Cinq ans plus tard, en 1990, l’organisation a tellement grandi qu’elle s’est subdivisée en programmes, à commencer par le programme de conservation marine. Le programme de l’agriculture durable et celui de la santé environnementale se sont ajoutés au milieu des années 90. Ces derniers furent ensuite suivis par la mise en place du programme de conservation des forêts, d’Action climat, de Vigilance Santé et, plus récemment, des programmes Achetez local, Protection de l’eau douce et Tous dehors pour apprendre.

La première réunion annuelle générale du Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick a eu lieu le 17 octobre 1969. De gauche à droite : G.G. Shaw, trésorier; R.M. Strang, secrétaire; K.K. Langmaid, président; Austin Squires, deuxième vice-président et David Walker, premier vice-président.

Après deux ans de rénovation, la Maison de la conservation est inaugurée en 1981. De gauche à droite : Elbridge Wilkins, maire; l’hon. Fernande Dube, administratrice des finances; la sénatrice, Muriel McQueen Fergusson; Dana Silk, directrice exécutive; Lucy Dyer, présidente du Conseil de conservation.

Reunion of the Conservation Council’s founding members. From left to right: Dr. Lucy Dyer, Dr. John Anderson, David Christie, Tim Dilworth, Margaret Taylor, Frank Withers, James Pataki, Harold Hatheway, Mary Majka.

Après 33 ans de service, David Coon a quitté le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick pour se consacrer à d’autres passions personnelles. Céline Delacroix a rejoint notre équipe et dirige notre organisation à l’une des époques les plus difficiles pour les organisations environnementales du Canada. Mais elle est prête à relever le défi!

Membre du Club global 500 de l’ONU, le Conseil de conservation s’emploie à trouver des solutions pratiques afin d’aider les familles, les citoyens, les pédagogues, les gouvernements et les entreprises à protéger l’air que nous respirons et l’eau que nous buvons ainsi que l’écosystème marin, si précieux pour notre survie, et la terre, dont les forêts, sur laquelle repose notre existence même. Comme nous dépendons de nos membres, nous disposons de l’indépendance et de l’autonomie nécessaires pour défendre avec crédibilité et efficacité notre environnement et nos collectivités.

La propreté de l’air, de l’eau et de la terre vous tient à cœur?

Faites partie de la solution!

Retour haut de page