Lois Corbett remporte le prestigieux Prix Phoenix

This post is also available in: Anglais

FREDERICTON — Lois Corbett, directrice exécutive du Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, est la lauréate du Prix Phoenix du Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick (RENB) de cette année pour son dévouement exceptionnel envers la promotion d’une politique et d’une législation gouvernementales intelligentes.  

Mme Corbett a reçu son prix lors de l’Éco-confluence annuelle du RENB, qui a eu lieu à  New Maryland le samedi 17 novembre 2018. Ce prix est remis chaque année à une organisation ou à une personne qui s’est consacrée à faire progresser les politiques et les lois du Nouveau-Brunswick et qui a « été sous le feu des projecteurs ».

C’est certainement le cas de Mme Corbett, fine stratège et experte, qui a à son actif plus de 30 années d’expérience dans le milieu canadien de la protection environnementale sans but lucratif. Elle s’est notamment battue pour des réformes politiques concernant tous les aspects environnementaux, de la lutte contre le smog, les pluies acides et le changement climatique à la diminution du gaspillage, en passant par les solutions fondées sur les énergies renouvelables, la protection des bassins hydrographiques et l’amélioration des pratiques forestières.

« La nomination de Mme Corbett pour ce prix était incontestable : en mettant son expertise et sa vaste expérience en communications, en défense des intérêts et en élaboration des politiques au service du mouvement environnemental du Nouveau-Brunswick, elle nous a permis à tous d’accroître notre influence sur les enjeux environnementaux à l’échelle locale, provinciale et nationale », affirme Raissa Marks, directrice exécutive du RENB.

« À ma connaissance, aucune autre personne n’a joué un rôle aussi décisif dans la promotion des enjeux environnementaux, la sensibilisation du public et des décideurs et l’édification du milieu écologique global du Nouveau-Brunswick », a ajouté M. Jim Emberger, porte-parole de l’Alliance anti-gaz de schiste du Nouveau-Brunswick, qui a proposé la candidature de Mme Corbett.

Sous la direction de Mme Corbett, le Conseil de conservation s’est vu accorder le statut d’intervenant dans le cadre d’enjeux brûlants, tels que l’oléoduc Énergie Est et la mine de Sisson Brook, et a conseillé des responsables politiques sur des dossiers importants, tels que la qualité de l’eau de la Baie de Shediac, la stratégie provinciale de protection de l’eau et l’élimination progressive du charbon sur le plan fédéral; il a également pu devenir un partenaire clé, ainsi qu’un mentor, pour les caucus du RENB, qu’il a aidés à obtenir des résultats sur le plan environnemental.

« Le Nouveau-Brunswick est animé d’un mouvement environnemental spectaculaire qui se démarque par sa force, son intelligence et sa diversité. Je suis incroyablement fière d’en faire partie et de continuer à mettre à profit le mandat que le Conseil de conservation se donne depuis 50 ans, soit celui de préconiser l’instauration d’une province plus saine », a déclaré Mme Corbett. « En unissant nos forces, nous pouvons jouer dans la cour des grands et réaliser de grandes choses pour les Néo-brunswickois ainsi que pour nos forêts, nos terres, nos rivières et nos baies, dont la beauté ne cessera jamais de nous émerveiller. »

Le lauréat du Prix Phoenix de l’année dernière était la Red Head Anthony’s Cove Preservation Society. Parmi les anciens lauréats, relevons la Réserve de la biosphère de Fundy, les Concerned Citizens of Penobsquis, les Friends of Rockwood Park ainsi que Stephanie Coburn (2006), David Coon et Inka Milewski (2004), qui ont tous travaillé au Conseil de conservation.

-30-

Le Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick

Le Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick est un réseau de communications sans but lucratif qui réunit plus de 100 groupes écologiques composés de citoyens de toute la province. L’objectif de ce réseau est de promouvoir la communication et la collaboration entre ces groupes ainsi qu’entre ces derniers, le gouvernement et les intervenants des autres secteurs.  

Le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick

Fondé en 1969, le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick est, aujourd’hui encore, le principal défenseur public de la protection environnementale de la province. Membre du Club global 500 de l’ONU, il fait tout son possible pour trouver des solutions pratiques afin d’aider les familles, les citoyens, les éducateurs, les gouvernements et les entreprises à protéger l’air que nous respirons et l’eau que nous buvons ainsi que l’écosystème marin, si précieux pour notre survie, et la terre, dont les forêts, sur laquelle repose notre existence même.   

Pour plus d’information, ou pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec : Jon MacNeill, Directeur des communications, par téléphone, au 506-458-8747 (bur.), 506-238-3539 (cell.), ou par courriel, à : jon.macneill@conservationcouncil.ca.

LINKEDIN
Facebook
Facebook
YouTube
RSS