De grands groupes de conservation lancent un défi aux chefs des partis : hisser le N.-B. au rang des chefs de file de la protection de la nature et de l’eau

This post is also available in: Anglais

FREDERICTON — De grands groupes de conservation du Nouveau-Brunswick demandent aux chefs des partis ce qu’ils ont l’intention de faire pour rattraper le reste du Canada dans le domaine de la protection de la nature et de l’eau s’ils sont élus lors de l’élection générale du 14 septembre.

Aujourd’hui, le Nouveau-Brunswick se situe à l’avant-dernier rang du classement de la superficie totale des terres protégées du Canada, avec une proportion de seulement 4,6 %. 

Les anciens gouvernements se sont engagés à faire en sorte que le pourcentage des aires protégées atteigne 10 % en 2020,  mais aucune nouvelle aire protégée n’a été annoncée publiquement à ce jour. Et même à un tel niveau, 90 % des terres de la province pourraient encore être exploitées à des fins industrielles et commerciales, et cela inclut l’exploitation forestière et minière.  

Nature NB, La section néo-brunswickoise de la Société pour la protection des parcs et des sites naturels du Canada, le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick et la Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick demandent aux chefs des partis d’exposer comment ils entendent atteindre les cibles internationales et nationales de conservation des terres, soit 25 % d’ici à  2025 et 30 % d’ici à 2030, respectivement.

Dans leur questionnaire, ces groupes demandent aussi aux chefs des partis s’ils promulgueront les lois qui s’imposent depuis si longtemps concernant la protection de l’eau, tel que le préconise la stratégie provinciale sur la protection de l’eau, et comment ils entendent protéger les terres humides, les habitats côtiers et la santé des forêts pour rendre nos communautés plus résilientes face aux inondations et aux phénomènes météorologiques extrêmes provoqués par le changement climatique.  

-30-

Qui sommes-nous?

Nature NB est un organisme de conservation provincial composé de centaines de membres et d’une douzaine de clubs de naturalistes de toute la province. Nous avons pour mission d’honorer, de conserver et de protéger le patrimoine naturel du Nouveau-Brunswick par l’éducation, le réseautage et la collaboration. Visitez notre site Web.

 La Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick est la fiducie foncière provinciale du Nouveau-Brunswick qui s’est donné pour mission de conserver les terres, d’assurer l’intendance des réserves naturelles qui en découlent et d’inciter les gens de notre province à participer aux activités de conservation et d’intendance de la province. À titre d’organisation sans but lucratif dynamique, nous avons, d’une part, établi une vaste base de soutien provinciale qui englobe un large éventail d’intervenants, de bénévoles et de donateurs et, d’autre part, nous protégeons des sites naturels exceptionnels. À ce jour, la Fondation a assuré la conservation de 9 000 acres répartis entre 66 réserves naturelles, qui vont des forêts vierges à des îles côtières, en passant par des rives, des berges et des terres humides abritant une foule d’espèces en péril. Visitez notre site Web

La section du N.-B. de la Société pour la protection des parcs et des sites naturels du Canada, qui fait partie des SNAP nationales sans but lucratif, a pour mission de collaborer avec des gouvernements, des populations et des communautés autochtones pour protéger une plus grande partie des terres et des eaux publiques du Canada dans l’intérêt des gens et des espèces sauvages. Nous coopérons avec toutes les couches de la société pour trouver des solutions aux défis liés à la conservation de la nature et tisser des liens entre les personnes et la nature, qui soutient la vie de tous les êtres vivants. La SNAP-NB a dirigé des campagnes publiques qui ont fait en sorte que 150 000 hectares de terres supplémentaires deviennent des aires protégées au Nouveau-Brunswick. Visitez notre site Web.

Fondé en 1969, le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick est, aujourd’hui encore, le principal défenseur public de la protection environnementale de la province. Membre du Club global 500 de l’ONU, il œuvre pour trouver des solutions pratiques afin d’aider les familles, les citoyens, les éducateurs, les gouvernements et les entreprises à protéger l’air que nous respirons et l’eau que nous buvons ainsi que l’écosystème marin, si précieux pour notre survie, et la terre, dont les forêts, sur laquelle repose notre existence même. Visitez notre site Web.

Pour plus d’information, ou pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :

Roberta Clowater, Directrice exécutive, Section du N.-B. de la Société pour la protection des parcs et des sites naturels du Canada : rclowater@cpaws.org; 506-452-9902

Lois Corbett, Directrice exécutive, Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick| lois.corbett@conservationcouncil.ca | 506-238-5292

Vanessa Roy-McDougall, Directrice exécutive, Nature NB : executive.director@naturenb.ca; 506-459-4209

Renata Woodward, PDG, Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick renata.woodward@ntnb.org; 506-261-1260