fbpx

Le Conseil de conservation réagit à l’approbation de la tarification du carbone pour les consommateurs du N.-B.

This post is also available in: Anglais

À l’attention des directeurs et directrices de l’information : Louise Comeau, directrice du programme Solutions pour le changement climatique et l’énergie du Conseil de conservation, a fait la déclaration suivante concernant l’approbation émise aujourd’hui par le gouvernement fédéral vis-à-vis du système de tarification du carbone pour les consommateurs du Nouveau-Brunswick. Elle se tient à votre disposition pour des entrevues.

« La question est maintenant de savoir ce que le premier ministre Higgs entend faire en 2020 pour réduire sérieusement la pollution par le carbone.

Il devra prendre quelque solides résolutions au Nouvel An, notamment :

  • promettre d’investir les revenus tirés de la tarification du carbone pour favoriser les investissements dans des programmes prioritaires servant à mettre en œuvre le plan d’action sur les changements climatiques du Nouveau-Brunswick, soit, entre autres, prévoir des incitatifs pour les ménages, les entreprises et l’industrie;
  • publier un plan de mise en œuvre détaillé qui montre clairement comment la province intensifiera ses efforts pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre afin d’atteindre une réduction de 50 à 60 % en 10 ans et des émissions nettes zéro dans les 30 prochaines années;
  • accorder la priorité aux investissements dans des infrastructures vertes pour atténuer les risques d’inondation et ceux liés aux phénomènes météorologiques extrêmes;
  • réformer le système électrique pour accorder la priorité aux sources les moins dispendieuses comme l’efficacité énergétique, l’électricité renouvelable et les technologies d’entreposage qui permettent d’obtenir rapidement une électricité fiable et abordable;
  • prévoir des incitatifs pour respecter l’engagement provincial de faire en sorte que 20 000 véhicules électriques soient sur les routes d’ici à 2030.

Les plans de tarification du carbone du Nouveau-Brunswick sont parmi les plus faibles du Canada. En 2020, le gouvernement fédéral devra faire passer toutes les provinces à un niveau de performance supérieur, sinon notre pays risque de manquer des occasions rentables d’atteindre les objectifs nationaux et provinciaux de réduction de gaz à effet de serre fondés sur des données scientifiques. »

-30-

Pour plus d’information, ou pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :

Jon MacNeill, Directeur des communications, par téléphone, au 506-238-3539 (portable) ou au 506-458-8747 (bureau), ou par courriel, à : jon.macneill@conservationcouncil.ca

 

LINKEDIN
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
YouTube
RSS