Conseil de conservation dans les nouvelles francophones

This post is also available in: Anglais

Le personnelle du Conseil de conservation a été en vedette dans la nouvelle du soir du Téléjournal Acadie de 18h cette semaine.

Porte-parole francophone Pascale Ouellette a parlé avec le Téléjournal Acadie au sujet de la conférence Paris-Climat 2015 qui se déroule présentement et comment le Nouveau-Brunswick se classe au Canada pour les émissions de gaz a effet de serre. L’article a été publié le 30 novembre.

Ouellette a dit au Téléjournal Acadie que la province est derrière autre province Canadienne.

« Énergie Nouveau-Brunswick a mis comme cible d’éliminer le charbon pour 2045, mais ça, c’est 30 ans derrière l’Ontario – eux autres ont déjà éliminé le charbon – c’est une décennie derrière l’Alberta, nous autres on est vraiment en arrière! »

Lissez l’article ici.

Merrill-sisson-acadie-dec15

Stephanie Merrill, directrice de la protection de l’eau douce, à parler avec ICI Radio-Canada le 3 décembre à propos de l’approbation du gouvernement provincial de l’évaluation de l’impact environnemental du projet de la mine Sisson.

« C’est un peu surprenant de voir la probation du projet aujourd’hui, étant donné que ni le rapport de révision du comité indépendant ni le rapport du gouvernement fédérale non encore été remis. On comprend que c’est un signal pour dire que le gouvernement est ouvert aux affaires, mais vraiment ils veulent embellir la réalité. » Merrill apparait dans la vidéo à 8 :50.

Merrill a dit à CBC News que la décision du gouvernement était également surprenant puisque le rapport du comité d’examen indépendant sur le projet Sisson n’a pas encore été mis public, en dépit d’une exigence qu’il soit public avant l’approbation de l’EIE et avant de rendre les conditions publique.

Corbett-Acadie-paris-dec15

Lois Corbett, directrice exécutive du CCNB, a aussi été en vedette des nouvelles du soir de ICI Radio-Canada le 3 décembre durant un segment au sujet de la conférence COP21 à Paris. Corbett a parlé des émissions de gaz à effet de serre au Canada et comment il est tout à fait possible pour les entreprises de réduire les émissions tout en produisant des bénéfices et en réduisant les couts d’exploitation. Visionnez la vidéo ici. Corbett apparait dans la vidéo à 15 :50.

« L’industrie forestière partout au pays et particulièrement celle des pates et papier a améliorer de beaucoup sont bilan environnementales au cours des dix dernières années. Il est toujours possible pour les compagnies forestières de réduire leurs émissions de gaz a effet de serre toute en diminuant leur cout d’opération. »