fbpx

Les marécages, les marais, les tourbières, les estuaires, ainsi que les marais salants sont des écosystèmes vitaux pour la survie de nos communautés

Les zones humides tel les marécages et marais, les tourbières, les estuaires, les deltas ainsi que les marais salants sont des écosystèmes que nous connaissons bien au Nouveau Brunswick.

Berceaux de la diversité biologique, elles fournissent l’eau et la productivité indispensable pour la survie de milliers d’espèces de plantes, et d’animaux.

De plus, ces zones, sont vitales pour la protection de l’environnement et de nos communautés. Elles procurent de l’eau douce, la possibilité de maîtriser la crue des eaux, la recharge des nappes souterraines et surtout, elles contribuent à ralentir les changements climatiques en absorbant et en stockant l’excès de pollution par le carbone.

Depuis le milieu du siècle dernier, les valeurs écologiques et économiques, ce que l’on nomme services écosystémiques, des zones humides ont été reconnues au niveau international.

Plus de 171 états ont ratifié la Convention de Ramsar et par le fait même se sont engagés à protéger les zones humides et d’assurer leur développement durable.

Pourtant même si la Convention de Ramsar célèbre ce 50ieme anniversaire, on estime que 35 % des zones humides ont disparu entre 1970 et 2015, un rythme trois fois supérieur à celui des forêts.

Malheureusement comme plusieurs juridictions à travers le globe, le Nouveau Brunswick ne priorise pas la pérennité de ces écosystèmes.

Les pratiques de drainage persistent comme celle récemment faite dans de la Réserve naturelle de la forêt et la terre humide de la rue Ferris près de Fredericton, par le ministère des Transports et de l’Infrastructure (MTI).

L’approche réglementaire adoptée au Nouveau Brunswick et ailleurs, qui autorise l’assèchement et le pavage des terres humides, ne fonctionne tout simplement pas et il est temps que ces règlements désuets soient remplacés par des pratiques de protection et de restauration.

Les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises connaissent la valeur des zones humide et font partis des nombreux acteurs à travers le globe qui mettre en œuvre des initiatives de préservation et de restauration des zone humides.

Vous pourrez constater dans une édition de Liaison Energie Francophonie dédié aux zones humides de la Francophonie internationale que les communautés à travers le globe, comme ici au Nouveau Brunswick, priorisent la protection des services écosystémiques, économiques et sociales des zones humides.

Ces efforts sont indispensables pour convaincre les influenceurs politiques et économiques de soutenir des actions qui assurent la protection des zones humides. Nous espérons que ces exemples vous inspireront et encouragerons dépasser à l’action pour les zones humides.

Vous pourrez lire des articles concernant le Nouveau Brunswick p. 102-105 et p. 73-75 ainsi que l’éditorial p. 6-7 provenant de Anne Lévesque conseillère du CCNB depuis plusieurs années.

Share this Post

Retour haut de page