D’importants groupes de conservation demandent aux candidats de l’élection fédérale de s’engager à agir pour la protection de la nature et le changement climatique.

Terre ancestrale des Abénaquis/Fredericton — D’importants groupes de conservation du Nouveau-Brunswick demandent aux candidats ce qu’ils feront pour protéger la nature du Nouveau-Brunswick et agir sur le changement climatique s’ils sont élus lors de l’élection fédérale du Canada le 20 septembre.

Dans la lettre ouverte, Nature NB, la Société pour la nature et les parcs du Canada – section du Nouveau-Brunswick, le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick et la Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick demandent aux candidats de définir comment ils atteindront les objectifs internationaux et nationaux de conservation des terres, soit 25 % d’ici 2025 et 30 % d’ici 2030, respectivement.

Les groupes affirment que la protection, la restauration et l’intendance des terres et des océans pour qu’ils s’épanouissent réduisent les risques et les impacts des événements climatiques extrêmes, freinent le déclin des espèces et de la biodiversité et favorisent des communautés saines pour les Canadiens.

Le gouvernement fédéral s’est engagé à atteindre le plus grand objectif de conservation de la nature de l’histoire du Canada ; toutefois, sans investissements dans le financement de l’intendance de ces aires protégées, nous n’atteindrons pas ces objectifs ni ne conserverons efficacement la nature à long terme. Au Nouveau-Brunswick, où le taux d’aires protégées est l’un des plus bas du pays (4,7 %), il est essentiel de fournir un soutien supplémentaire pour s’assurer que la province atteigne son objectif actuel de 10 % de protection, ainsi que d’éliminer tout obstacle à l’établissement et à l’intendance de nouvelles terres et de nouveaux océans protégés.

Le questionnaire des groupes demande aux candidats ce qu’ils feront pour investir dans la planification de la nature menée par les Autochtones au Nouveau-Brunswick, y compris l’établissement d’aires protégées et conservées par les Autochtones et leur gestion par des gardiens autochtones, les efforts dirigés par les Autochtones pour restaurer et gérer les espèces en péril et les habitats, et reconnaître et respecter les connaissances autochtones dans tous les aspects de la conservation de la nature.

Étant donné que les terres privées protégées peuvent accroître la connectivité entre les habitats et que, lorsqu’elles sont combinées aux aires protégées provinciales et fédérales, elles sont essentielles à l’expansion du paysage qui est géré pour la résilience des écosystèmes, surtout dans le contexte du changement climatique, les groupes ont aussi demandé aux candidats ce qu’ils feront pour habiliter et inciter les propriétaires fonciers du Nouveau-Brunswick à s’engager dans la défense et la gestion de la conservation et des aires protégées dans le cadre de la réponse communautaire au changement climatique.

Accédez à la lettre ouverte aux candidats et aux chefs de partis fédéraux ici.

-30-

Pour plus d’informations ou pour organiser une entrevue, veuillez contacter :

Roberta Clowater, Directrice exécutive, Société pour la nature et les parcs du Canada – section Nouveau-Brunswick: rclowater@cpaws.org; 506-452-9902

Lois Corbett, Directrice exécutive, Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick: lois.corbett@conservationcouncil.ca; 506-238-5292

Vanessa Roy-McDougall, Directrice exécutive, Nature NB: executive.director@naturenb.ca; 506-459-4209

Stephanie Merrill, Directrice générale, Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick: stephanie.merrill@ntnb.org; 506-457-2398

Qui nous sommes :

Nature NB est un organisme de conservation provincial composé d’une douzaine de clubs naturalistes de toute la province et de centaines de membres. Notre mission est de célébrer, conserver et protéger le patrimoine naturel du Nouveau-Brunswick par l’éducation, le réseautage et la collaboration. Visitez notre site Web.

La Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick est la fiducie foncière provinciale du Nouveau-Brunswick, qui se consacre à conserver les terres, à gérer les réserves naturelles ainsi créées et à engager la population de notre province dans des activités de conservation et d’intendance. Nous sommes un organisme de bienfaisance dynamique qui a établi un vaste soutien dans la province de la part d’un large éventail de parties prenantes, de bénévoles et de donateurs, tout en protégeant des sites naturels exceptionnels. À ce jour, la Fondation pour la protection des sites naturels a conservé plus de 10 000 acres dans 69 réserves naturelles, des forêts et rivages intacts aux îles côtières et terres humides, qui regorgent de biodiversité, y compris d’espèces en péril. Visitez notre site Web.

Société pour la nature et les parcs du Canada – section Nouveau-Brunswick fait partie de l’organisme de bienfaisance national SNAP, dont la mission est de travailler avec les gouvernements, les peuples Autochtones et les communautés afin de protéger davantage de terres et d’eaux gérées publiquement au Canada – pour le bénéfice de la faune et des personnes. Nous travaillons en collaboration avec tous les secteurs de la société pour trouver des solutions aux problèmes de conservation de la nature et pour rapprocher les gens de la nature qui nous soutient tous. La SNAP-NB a mené des campagnes publiques qui ont permis de créer plus de 150 000 hectares de nouvelles zones protégées au Nouveau-Brunswick. Visitez notre site Web.

Le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick a été fondé en 1969 et demeure le principal défenseur public de la protection de l’environnement dans la province. Membre du Palmarès mondial des 500 de l’ONU, nous travaillons à trouver des solutions pratiques pour aider les familles et les citoyens, les éducateurs, les gouvernements et les entreprises à protéger l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, le précieux écosystème marin et la terre, y compris la forêt, qui nous soutiennent. Visitez notre site Web.

Share this Post

Retour haut de page