« Cette décision s’imposait. Le processus était rompu », déclare la sentinelle de la baie de Fundy du CCNB au sujet de la décision du N. B. de reprendre l’examen du projet Énergie Est.

This post is also available in: Anglais

Bien des semaines après que nous ayons demandé la reprise à zéro de l’examen du projet Énergie Est, la sentinelle de la baie de Fundy du Conseil de conservation, Matt Abbott, s’est entretenu avec Simon Delattre de l’Acadie Nouvelle, où il a applaudi la décision de l’Office national de l’énergie de reprendre de A à Z l’examen de ce projet.

« Le processus était rompu. Toutes les décisions étaient sujettes à caution; la décision de former un nouveau comité s’imposait », a expliqué M. Abbott à l’Acadie Nouvelle.

« En effet, le processus actuel ne tient pas suffisamment compte de l’avis du public et est très favorable aux compagnies pétrolières. L’examen prend beaucoup de temps, car un projet de cette ampleur pose de nombreux risques pour l’eau potable et les espèces qui peuplent la baie de Fundy. »

Pour consulter l’article au complet, cliquez ici.

-30-

Pour la déclaration de Matt Abbott sur la nomination du comité chargé de l’examen du projet d’oléoduc Énergie Est, cliquez ici.

Pour plus d’information sur les risques que pose le projet Énergie Est pour les collectivités de la baie Fundy et du golfe du Maine, veuillez consulter le rapport du Conseil de conservation : Un trafic pétrolier et des boulettes de goudron : Ce que l’oléoduc Énergie Est signifie pour la baie de Fundy et le golfe du Maine.

Pour plus d’information sur la façon dont le projet d’oléoduc Énergie Est affecterait la baie de Fundy, veuillez consulter le rapport du National Resource Defense Council sur le trafic des pétroliers dans la baie de Fundy : Sensitive Marine Ecosystems Threatened by Energy East’s ‘Aquatic Pipeline’.