Nouvelles règles de production des rapports sur la qualité de l’eau de la plage de Parlee — Conseil de conservation du Nouveau?Brunswick 

This post is also available in: Anglais

FREDERICTON – En réaction à l’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement provincial concernant les nouvelles règles et procédures de production des rapports sur la qualité de l’eau de la plage de Parlee, la directrice exécutive du Conseil de conservation du Nouveau?Brunswick, Lois Corbett, a fait l’observation suivante :

« Il s’agit d’un protocole judicieux qui permettra de mieux protéger la santé. Convenir d’utiliser les directives techniques fondées sur des données scientifiques et préconisées par Santé Canada pour assurer l’innocuité de l’eau des plages était la bonne décision à prendre ».

« Lorsque la plage est ouverte, le fait de tester la qualité de l’eau chaque jour, sept jours sur sept, permettra aux citoyens, aux entreprises locales et aux visiteurs de bénéficier d’une information claire; à cet égard, le ministre Rousselle a veillé à ce que nous ayons exactement ce dont nous avions besoin. » ”

« Maintenant que les problèmes liés au test, à la production des rapports et aux communications sont réglés, nous pouvons nous employer à établir plus rapidement les mesures requises pour mettre fin à la pollution qui contamine l’eau. »

« Cette étape revêt une importance cruciale et nécessitera aussi bien l’abolition des pratiques nuisibles, telles que le remplissage des marais salés et des terres humides, que la diminution des déchets humains et animaux, qui sont les principales sources des menaces à la santé des nageurs. Nous devons nous attaquer à toutes les causes du problème, qu’il s’agisse des eaux de ruissellement agricoles, de la pollution industrielle, du système d’égout local, des fosses septiques privées ou des plaisanciers. »

« La réduction des sources de pollution de l’eau est un objectif qui nous concerne tous, mais, en tant que personnes individuelles, nous avons parfois l’impression que nous ne pouvons pas faire grand-chose. Eh bien, pas dans le cas présent : nous pouvons, et devons, tous nous atteler à la tâche pour régler ce problème et continuer de faire de cette plage, et d’autres plages, une destination de choix.

-30-

  • Pour lire l’annonce du gouvernement, veuillez cliquer ici.
  • Pour en savoir davantage sur le nouveau règlement, veuillez cliquer ici.
  • Pour en savoir davantage sur la plage de Parlee, veuillez cliquer ici.